La série Ëtre Noir.e au Canada 2019, du Programme Relève et Diversité de la Fondation Fabienne Colas, donne la parole à 15 cinéastes noir.e.s émergents de Montréal, Toronto et Halifax qui, suite à une formation et du mentorat par des professionnels, ont créé en toute liberté leurs premiers courts-métrages sous le thème Etre Noir.e au Canada.

 

ÊTRE NOIR.E À MONTRÉAL

  • Marina Mathieu, F
  • Alexa Carrenard, Le dilemme de Ma
  • Justice Rutikara, Le Muzungu québécois
  • Stella Lemaine, Prendre sa lumière
  • Sara-Claudia Ligondé, Rest is a right

 

ÊTRE NOIR.E À TORONTO

  • Sharine Taylor, Tallawah Abroad
  • Adrian Wallace, Black Sun
  • Yasmin Evering-Kerr, The Onyx Butterfly
  • Valerie Amponsah, Joseph and Margaret
  • Omolola Ajao, YYZ
  • Yvano Wickham-Edwards, #BLACK

 

ÊTRE NOIR.E À HALIFAX

  • Francesca Ekwuyasi, Black and Belonging
  • Latesha Auger, Journey of self-love
  • Bradley Bright, Normal
  • Harmony Adesola, Youth, Hip-Hop and Halifax

 

LES PARTENAIRES

Être Noir.e au Canada, créé par la Fondation Fabienne Colas, produit par Zaza Production et financé par Conseil des Arts du Canada, a été rendu possible avec la collaboration de :

MONTREAL: La SODEC, le Festival intl du Film Black de Montréal, le Conseil des Arts et des Lettres du Québec, le Conseil des Arts de Montréal, L’Inis.

TORONTO: Toronto Black Film Festival, Oya Media, Pathway2industry.

HALIFAX: Halifax Black Film Festival, Screen Nova Scotia, Current Studio et AFCOOP.

Programme « Relève et Diversité » de la Fondation Fabienne Colas

RÉSUMÉ COURT

La série Ëtre Noir.e au Canada, du Porgramme Relève et Diversité de la Fondation Fabienne Colas, donne la parole à cinq cinéastes noir.e.s Montréalais émergents qui, en 2019 suite à une formation et du mentorat, ont créé en toute liberté leurs premiers courts-métrages sous le thème Etre Noir.e à Montréal.

 

F, réalisé par Marina Mathieu – 9 mn 39 s I Canada I 2019

F présente la tumeur bénigne la plus fréquente chez les femmes au Canada, les fibromes. Les femmes afro-descendantes sont les plus touchées par cette maladie et personne ne sait pourquoi. Le film représente la quête de Marina Mathieu, la réalisatrice, pour prévenir un mal incontournable en informant et en éduquant sur la problématique. Elle dénonce le manque de recherches, de support et de solutions pour toutes les femmes, mais surtout ses soeurs racisées.

 

Le dilemme de Ma’, réalisé par Alexa Carrenard – 9 mn 35 s I Canada I 2019

Le dilemme de Ma’ est une conversation avec l’artiste visuelle et graffeuse montréalaise Maliciouz. Elle fait le point sur sa position de femme noire au sein de la scène artistique qui faillit à laisser une place à la diversité montréalaise. Entre la frustration d’être étiquetée constamment et le désir d’exprimer librement qui elle est, Maliciouz nous invite dans sa quête identitaire, symbole d’un espoir pour les prochaines générations de Québécois dans un Montréal exponentiellement multi-ethnique.

 

Le Muzungu québécois, réalisé par Justice Rutikara – 9 mn 55 s I Canada I 2019

Peut-on être à la fois Québécois et Africain ? Sur un ton cocasse, Justice se balade dans des microcosmes africains de Montréal pour aborder l’importance et les paradoxes des identités ethnoculturelles des immigrants et des enfants d’immigrants au Québec. C’est ce qu’explore le film le Muzungu québécois.

 

Prendre sa lumière, réalisé par Stella Lemaine – 11 mn 11 s I Canada I 2019

À travers des mises en situation et des témoignages de comédiennes noires, Prendre sa lumière aborde la dure réalité du manque de diversité à l’écran au Québec ainsi que la problématique de certains rôles clichés offerts aux personnes racisées.

 

Le repos est un droit (Rest is a right), réalisé par Sara-Claudia Ligondé – 9 mn 17 s I Canada I 2019

Le repos est un droit (Rest is a right) explore et démystifie le stéréotype de la femme noire forte dont on exige trop souvent d’être excellente, parfaite et performante; ce qui peut mener à la dépression, au surmenage et à d’autres formes de maladies mentales ou physiques.

Programme « Relève et Diversité » de la Fondation Fabienne Colas / Produit par Zaza Production

Le Papillon Onyx (The Onyx Butterfly), réalisé par Yasmin Evering-Kerr – 6 min 16 s I Canada I 2019

Le film suit Jordan, un jeune noir évoluant dans un paysage féminin blanc et traditionnel, qui lutte contre les pressions culturelles de genre que la société impose aux hommes noirs. Le film vise à montrer l’impact psychologique causé par certains stéréotypes et tente de redéfinir la vision de la masculinité noire.

 

Joseph, Margaret & Moi (Joseph, Margaret & I), réalisé par Valerie Amponsah – 8 min 06 s I Canada I 2019

Initialement un focus sur l’immigration de ses parents Ghanéens et les répercussions sur leur vie, le film prend une autre tournure en abordant les sujets de résilience et de guérison de la toxicomanie de Joseph le père avec son épouse Margaret et sa fille Valérie.

 

Soleil noir (Black Sun), réalisé par Adrian Wallace – 7 min 55 s I Canada I 2019

Le film suit Sherri Bonnelli, une femme blanche qui après la mort de son fils noir, milite contre la violence armée dans sa communauté. Nous suivons également Kelly Fyffe-Marshall, une cinéaste noire, qui tente d’exprimer ses émotions à travers la création de son premier long métrage, « Summer of the Gun » basé sur l’un des étés les plus meurtriers de Toronto.

 

YYZ, réalisé par Omolola Ajao – 5 min 30 s I Canada I 2019

Le film entre dans l’intimité d’une famille nigéro-canadienne. Pour Omolola et sa famille, la toute première nuit à Toronto se passa à l’aéroport Pearson – une nuit remplie d’attente, d’espérance et de peur. Revenant sur le voyage de sa famille, sur son présent et son avenir, le film se concentre sur les sentiments de déracinement et de perte d’identité qui accompagnent souvent l’immigration.

 

Tallawah ailleurs (Tallawah Abroad), réalisé par Sharine Taylor – 7min 10 s I Canada I 2019

Little Jamaica, quartier à l’ouest de Toronto, était jadis un emplacement florissant pour les entrepreneurs noirs et caribéens, jusqu’à ce que les effets de la gentrification apparaissent. Vernal Small, le propriétaire du Jamall Caribbean Custom Tailor, âgé de 47 ans, voit la dynamique de son quartier changer face à la construction du Tramway, effaçant petit à petit leur présence. Ce film veut comprendre comment Vernal Small, les résidents et les autres entrepreneurs sont affectés et se préparent aux transformations qui se profilent.

 

#Noir (#Black), réalisé par Yvano Antonio – 4 min 20 s I Canada I 2019

Les jeunes afro Canadiens ont la responsabilité de guider la prochaine génération, mais certains contenus véhiculés par les réseaux sociaux restent frustrants. Il y a des progrès, mais il reste encore beaucoup à faire. C’est à eux d’être responsables et d’utiliser les médias sociaux à leur avantage.

Fabienne Colas Foundation’s « Youth & Diversity » Program

SHORT SYNOPSIS

The Being Black in Canada series, part of the Fabienne Colas’ Youth & Diversity Program, gave a voice and a platform to four emerging Black filmmakers who, after dedicated training and mentorship in 2019, created their first short films on the theme: Being Black in Halifax.

 

Normal, directed by Bradley Bright – 10 min 48 s I Canada I 2019

Normal is about how Bradley and his father and sister and are the only 3 people in Canada that have a rare bone disease and how they are coping. It is a gentle, yet emotional story about his journey and a film that not only explored Bradley to share his narrative, it allowed him to hone his animation craft.

 

Journey of Self Love, directed by Latesha Auger – 11 min 34 s I Canada I 2019

Journey of Self Love has received critical praise from audiences and media alike. Based on Latesha’s emotional journey through the social services system as a young child, her emotional journey highlights her experiences. It’s a brave exploration of how she tacked her healing process, leading her to purse her dream of storytelling.

 

Black & Belonging, directed by Francesca Ekwuyasi – 12 min 43 s | Canada | 2019

Black & Belonging was created by a writer, filmmaker, and visual artist from Lagos, Nigeria. Her work explores themes of belonging, faith, family, queerness, consumption, and loneliness. Black & Belonging examines how black artists across various mediums in Halifax find belonging and community through their craft.

 

Youth, Hip Hop Halifax, directed by Harmony Adesola – 9 min 14 s I Canada I 2019

Youth, Hop Hop Halifax was created out of sheer frustration by a young black immigrant who, after moving to Halifax, discovers the younger hip hop scene floundering. The artist talks to other young emerging black hip hop muscians in the Halifax area. We hear about the struggle have their art validated, understood and appreciated in a city that is typically more open to celebrating other forms of music.